Il était une fois

Créé en avril 2015, l’association poursuit l’œuvre connue sous le nom de Saint Jean-Bosco portée par l’association l’APE (Association pour l’Enfance) fondée en 1935 par Mgr Genoud, Evêque de Guadeloupe, et qui compte aujourd’hui de très nombreux anciens. Constituée d’un conseil d’administration tripartite où sont représentés l’Evêque de Guadeloupe, la fondation Apprentis d’Auteuil (propriétaire du site), les Etablissements scolaires partenaires et la société civile, elle promeut l’éducation dans la confiance.

 

                       

 

 

    Un lieu historique pour l’accueil des jeunes en difficultés

 

Saint Jean Bosco d’hier…

Le site éducatif de Saint Jean Bosco est situé sur le territoire de la commune de Gourbeyre, dans le Sud Basse-Terre, en Guadeloupe. C’est un ancien domaine agricole, alors constitué de bananerais, de caféiers et d’autres espaces viviers et forestiers.

En 1947, ce domaine fut confié au Père Jean Belloc par l’association pour la protection de l’enfance (APE), afin d’accueillir et d’éduquer les enfants que l’institution scolaire de la Guadeloupe ne prenait pas en charge. Il plaça le domaine sous la protection spirituelle de Saint Jean Bosco.

Le centre Saint Jean Bosco, ainsi créé, a engendré : une école primaire, un centre de formation professionnelle d’apprentis et d’artisans ainsi qu’une école technique (qui fut par la suite transféré à Blanchet et qui existe toujours). Ces trois entités d’éducation accueillaient plus de 200 garçons en 1952.

Le centre Saint Jean Bosco, amputé de son école technique en 1964 puis de l’école primaire en 1989, a fermé ces portes en 1997 suite à de graves difficultés de gestion.

 

Saint Jean Bosco d’aujourd’hui…

Depuis 2015, l’association St Jean Bosco porte sur le site des actions de remobilisation vers l’emploi pour des jeunes de 16 à 28 ans, ainsi qu’un Atelier Chantier d’Insertion (Bosco Nutri Lokal) dont l’objectif est de réhabiliter ces terres agricoles en un site pilote dédié à la fois à l’insertion socio-professionnelle en système de production agro-écologique, et à l’animation socioéconomique autour des produits agricoles à fort potentiel nutritionnel.

Après être resté à l’abandon pendant quelques années, le site accueille de nouveau à partir de 2000 une école primaire (Jeanne d’Arc), puis un CFA des métiers du bâtiment (CFA Jean Belloc) à partir de 2007.

En 2013, Monseigneur Riocreux, évêque de Basse-Terre et de Pointe-à-Pitre, doit faire face au risque de perdre le contrôle de ces 2 établissements scolaires du fait de la mise en liquidation de l’association propriétaire du foncier et des locaux, l’Association pour l’Enfance (APE).

En 2015, pour répondre à l’appel de l’évêché, La Fondation Apprentis d’Auteuil participe au financement de reprise du patrimoine de St Jean Bosco et une association affiliée est créée pour porter le développement du site

Le CFA Kalamus (des métiers du sport, de l’animation et du tourisme) a également ouvert une antenne sur le site. https://www.kalamus97.com/